Animation sur le thème de la trace par Françoise Gasser

Des traces insolites sur le sol de la cour de l’école…

Ce week-end, l’artiste peintre et graveur, Françoise Gasser, a initié et guidé un travail collectif sur le thème de la « trace » en invitant les visiteurs à disposer pieds, mains ou chaussures – préalablement enduits de barbotine de couleur – sur un tapis de papier immaculé. S’est ainsi révélée une œuvre surprenante, constellée d’empreintes de couleurs dans une composition aléatoire et kaléidoscopique.

Un « tapis rouge à la plouescataise », en quelque sorte.

Cet exercice a déclenché chez les participants un entrain communicatif, certains retrouvant la marelle de leur enfance, d’autres  marchant sur les mains, d’autres encore sautillant dans tous les sens. Une œuvre qui a tout à la fois ravi et étonné tous les participants.

Françoise Gasser présente son premier dispositif interactif à Beaubourg et réfléchit à la place du spectateur dans la création artistique. En 2009, elle a l’idée de capter les traces de pas des promeneurs de la Coulée Verte à Paris en les faisant auparavant marcher dans l’argile. Elle parachève ainsi ce qu’elle nomme « l’œuvre de la multitude ». Aujourd’hui, elle donne différents rôles au spectateur, jusqu’à le rendre acteur et l’associer à son œuvre.

 

 IMG_5733 20150808_182117

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s